Dating4dummies net online dating for hiv positive people

Alain Joyandet, secrétaire d’État chargé de la coopération et de la francophonie, et là n’est pas le sujet.Mais, ce qu’on peut faire dire à une image me passionne toujours autant, ainsi que l’aptitude à dégainer sans réfléchir (très commune chez les blogueurs et commentateurs, et encore plus chez les Touittereurs).La légende du Figaro Mag disait qu’il s’agissait d’acteurs et je l’ai dit dans l’article.

Comme par exemple la pendaison de l’indépendantiste Omar Mukhtar par les Italiens ?

Bref, quelle était la légende du Figaro Magazine accolée à cette photo ?

Je me pose des questions, parce que ça parait un peu gros et que je ne trouve pas de reprises de cette info. Ayant après retrouvé les légendes du Figaro et de Reuters, qui ne sont pas très informatives (ok, une scène de pendaison, je le vois bien, mais pourquoi ?

), j’ai enfin trouvé l’explication sous la plume de Ian Black, correspondant du Guardian à Tripoli, ce qui rejoignait ma première intuition : Large parts of the programme were devoted to Libya’s struggle against Italy, which occupied the country from 1911 until the second world war.

Ce qui est terrible et terriblement intéressant c’est qu’on puisse le croire - au sein d’un spectacle organisé en gloire d’un dictateur, la possibilité de faire “admirer” des exécutions -.

C’est à dire que dans un coin d’inconscient on (je pense que la personne qui a écrit sans verifier n’est pas la seule à avoir fait la confusion) accepte à ce point l’impensable et l’inhumanité.

To analyze the visitors, the websites uses the analysis software Google Analytics.

The website does not specify details about the inclusion of its content in search engines.

Composé d’une trentaine de tableaux, la « comédie musicale » a enchaîné deux heures de musique, d’illuminations et de danse avec la participation de centaines de danseurs et cavaliers de Libye, de Tunisie, du Maroc, d’Egypte et d’Ukraine.

Etaient notamment présents Alain Joyandet, secrétaire d’Etat français à la Coopération, Hugo Chavez, Mahmoud Abbas, l’émir du Koweït et le ministre espagnol des Affaires étrangères (Zohra Bensemra/Reuters)Interrogé sur la question des droits de l’homme, Joyandet assure s’en occuper tout le temps et souligne que la France ne renonce pas à ses valeurs. Voici un exemple d’un des spectacles, d’une des “activités culturelles” auxquelles la France a contribué : [photo.]Ce que vous voyez ci-dessus, dans une très impressionnante photo publiée par le Figaro Magazine, ce sont des condamnés à mort, acteurs d’une « comédie musicale » ayant enchaîné deux heures de musique, d’illuminations et de danse.

@L’Arabe: t’étais bourré ou quoi quand t’as laissé le commentaire?

Tags: , ,